Browsing articles in "Communiqué de presse"
Mercredi, 16 octobre, 2013
TaCEQ Admin

PNRI-Réaction de la TaCEQ

Dévoilement de la politique nationale de recherche et innovation (PNRI), de bonnes nouvelles…

Québec, le 16 octobre 2013 – La Table de Concertation Étudiante du Québec (TaCEQ) accueille favorablement plusieurs mesures de la PNRI. Pour la TaCEQ, la qualité de vie des étudiantes-chercheuses et étudiants-chercheurs est un élément important à améliorer dans le système universitaire québécois. En plus des améliorations aux fonds de recherche provinciaux, la TaCEQ est ravie de l’octroi de trois cents nouvelles bourses d’excellence supplémentaires par année et des nouvelles bourses de stages internationaux.

 

«Nous sommes très heureux que les fonds de recherche québécois voient leur budget augmenter significativement. Nous souhaitons que ces fonds supplémentaires puissent effectivement améliorer les conditions de vie académiques et personnelles des étudiantes-chercheuses et étudiants-chercheurs» indique Paul-Antoine Cardin, secrétaire-général de la TaCEQ. De surcroît, les mesures quant aux problèmes des frais indirects de recherche sont un pas dans la bonne direction vers une recherche universitaire adéquatement financée.

 

Ensuite, la TaCEQ est satisfaite des propositions visant à augmenter l’accès aux données des institutions fédérale et provinciale de statistique par le biais d’un portail gouvernemental. De plus, la TaCEQ salue le climat collaboratif et multidisciplinaire mis de l’avant par la PNRI. Finalement, la PNRI affirme aussi l’importance de la recherche fondamentale. Cependant, la TaCEQ tient tout de même à réitérer le fait que ce type de recherche est d’une très grande importance pour le développement du Québec et que celle-ci doit être conduite sans l’influence d’intérêts externes.

 

La TaCEQ est une association étudiante nationale qui représente 70 000 étudiantes et étudiants de l’Université Laval, McGill et Sherbrooke.

-30-

Pour plus d’informations

Guillaume Fortin / Vice-secrétaire général aux communications et aux affaires internes

581-999-7882 (cell.) / vsgcomm@taceq.org

Facebook.com/TableConcertationQuebec / @TaCEQ

Vendredi, 28 juin, 2013
TaCEQ Admin

La TaCEQ réagit au rapport Corbo sur le Conseil national des universités (CNU)

QUÉBEC, le 28 juin 2013 – La Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) accueille favorablement le rapport du chantier sur la création d’un Conseil national des universités (CNU). « Je suis heureux de constater que la majorité des recommandations formulées par la TaCEQ, ont été reprises par M. Corbo. » a indiqué Paul-Antoine Cardin, secrétaire-général de la TaCEQ.

La TaCEQ est d’avis que l’évaluation de l’enseignement universitaire, l’évaluation de projet de développement de campus, l’évaluation des besoins des universités québécoises et la promotion de la collaboration entre les établissements d’enseignement supérieur du Québec sont des mandats pertinents à donner au CNU.

Cependant, la composition du CNU porte à réflexion. Bien que le rapport propose une majorité de membres issus des communautés universitaires, la représentation étudiante serait inadéquate. « Une représentation plus nombreuse et qui ne fixerait pas le critère du cycle d’études permettrait de mieux refléter la nature diversifiée des programmes et des disciplines universitaires. Les critères d’expérience et de compétence seraient amplement suffisants pour sélectionner des candidatures adéquates. » ajoute M. Cardin.

De plus, la formulation utilisée dans le rapport Corbo sur l’évaluation de l’utilité des programmes (recommandation 6 du rapport) soulève des questions quant à la définition des besoins de la société. « Il ne faudrait pas, par exemple, prendre seulement en compte la valeur économique des différents programmes. » s’inquiète Paul-Antoine Cardin. Une reformulation de cette recommandation pourrait refléter de manière plus appropriée l’objectif visé par cette évaluation.

La Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) est une association étudiante nationale qui représente près de 70 000 étudiantes et étudiants de l’Université Laval, de l’Université McGill et de l’Université de Sherbrooke.

Communiqué CNW

Renseignements :
Guillaume Fortin ;
Vice-secrétaire général aux affaires internes et aux communications;
Cellulaire : 581-999-7882 ;
Courriel : vsgcomm@taceq.org;
Twitter :@TaCEQ

Lundi, 3 juin, 2013
TaCEQ Admin

Un nouveau Secrétariat général pour la TaCEQ

Communiqué de presse
Pour diffusion immédiate

Un nouveau Secrétariat général pour la TaCEQ

QUÉBEC, le 1er juin 2013,

La Table de Concertation étudiante du Québec (TaCEQ) souligne l’élection de trois étudiants à l’échelle nationale.

M. Paul-Antoine Cardin succède à M. Paul-Émile Auger à titre de Secrétaire général pour la période 2013-2014. M. Cardin reprendra les fonctions de porte-parole et de représentant national de l’organisation étudiante. «Alors que la TaCEQ a pris part aux grands débats sur l’éducation dans la dernière année, de nouveaux défis se posent afin d’installer notre présence sur la scène nationale.» affirme M. Cardin. «À l’image de l’année 2012, nos priorités se centreront sur la qualité de l’éducation, la persévérance aux études et la qualité de l’encadrement aux cycles supérieurs.» ajoute M. Cardin.

L’année 2012 fut une année charnière pour la TaCEQ tant à l’interne qu’à l’externe avec la grève étudiante, le projet de loi 78, les élections provinciales, le Sommet sur l’éducation supérieure, les Chantiers sur l’éducation supérieure ainsi que des réformes de nos structures internes. «L’année 2012 fût une année remplie d’opportunités pour la TaCEQ et elle en est sortie plus grande et plus forte.» indique M. Auger, le Secrétaire général sortant.

Soulignons également la nomination de M. Xavier Laberge au poste de Vice-secrétaire aux affaires administratives et aux finances, ainsi que M. Guillaume Fortin à titre de Vice-secrétaire aux communications et aux affaires internes. Ces élus s’assureront d’épauler M. Cardin dans sa tâche de coordination des différentes associations membres. «Rappelons que le modèle associatif de la TaCEQ s’appuie sur une participation directe des associations membres dans les dossiers nationaux, à la manière d’une confédération.» souligne Paul-Antoine Cardin.

La Table de Concertation Étudiante du Québec (TaCEQ) est une association étudiante nationale indépendante. Elle représente près de 70 000 étudiantes et étudiants de l’Université Laval, McGill et Sherbrooke.

- 30 -
Renseignement :
M. Guillaume Fortin
Vice-secrétaire général aux affaires internes et aux communications
Cellulaire :581-999-7882
Courriel : vsgcomm@taceq.org
Twitter :@TaCEQ

Mardi, 14 mai, 2013
TaCEQ Admin

Résultats du chantier sur l’AFE – Réactions

La Table de concertation étudiante du Québec salue les conclusions du chantier sur l’aide financière aux études (AFE), tel qu’annoncé par le ministre Pierre Duchesne, malgré quelques réserves.

La principale mesure annoncée par le Parti québécois est l’augmentation des dépenses admises, c’est-à-dire les dépenses considérées comme nécessaires à l’étudiant pour la poursuite de ses études. Accompagnée de l’augmentation du plafond de contribution parentale, il s’agit d’un pas dans la bonne direction. Les modifications démontrent que le régime de l’AFE doit se fonder sur des besoins réels ce qui correspond aux objectifs de la Table de concertation étudiante du Québec.

Toutefois, le refus du gouvernement d’accorder une compensation en bourses pour la hausse des frais de scolarité. Il s’agit d’une iniquité d’autant plus grave que le ministre Duchesne semblait s’inquiéter de l’équité de cette allocation spéciale, la TaCEQ s’inquiète de l’endettement supplémentaire que représente la hausse des frais de scolarité. N’est-il pas naturel de vouloir compenser l’effet de la hausse chez les plus touchés?

Par conséquent, la TaCEQ estime que l’ensemble de ces mesures est une première étape afin de faire de la persévérance et du soutien aux études une véritable priorité. L’accessibilité aux études doit être la cible de véritables investissements, et non de simples transferts de fonds déjà destinés aux étudiants.

La Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) est une association étudiante nationale indépendante. Elle représente près de 70 000 étudiantes et étudiants de l’Université Laval, l’Université McGill et l’Université de Sherbrooke.

SOURCE : TABLE DE CONCERTATION ETUDIANTE DU QUEBEC (TACEQ)

Renseignements :

Étienne Chabot
418-571-1928
attache.executif@aelies.ulaval.ca

Le rapport de Pierre-André Bouchard Saint-Amant

 

 

Mercredi, 27 février, 2013
TaCEQ Admin

Un Sommet inachevé : la TaCEQ sera de tous les débats

 La Table de concertation étudiante du Québec (TaCEQ) accueille favorablement les cinq chantiers qui seront entrepris au terme du Sommet sur l’enseignement supérieur. « Nous avons démontré ce que la TaCEQ pouvait apporter aux discussions autour de la table, et tous les partenaires l’ont souligné. Nous comptons maintenant participer aux chantiers très activement. Beaucoup de travail reste à faire dans l’enseignement supérieur », a affirmé Paul-Émile Auger, secrétaire-général de la TaCEQ.

Cependant, il est tout de même ironique que la décision du gouvernement Marois d’indexer les frais de scolarité ait été la seule décision n’ayant pas su dégager de réel consensus autour de la table. «Les étudiants se retrouvent à être les seuls à payer la note. On augmente le fardeau de leur contribution et on leur impose le financement des mesures d’accessibilité en transférant leur crédit d’impôt. Soyons clairs : il n’y a pas d’argent neuf, alors comment parler de gains réels, de compensation ou de bonification ?», avance M. Auger.

Pour la TaCEQ, certains acteurs demeurent en marge alors qu’ils doivent contribuer directement à mettre en valeur et à développer la plus grande ressource renouvelable du Québec : sa main d’œuvre. En effet, il est temps pour les employeurs de prendre un engagement clair, formel et global. «Les transactions des entreprises privées vers le réseau de l’éducation sont présentement subventionnées par les citoyens puisqu’elles sont sujettes à des crédits d’impôt. Il s’agit en réalité d’une perte pour l’État québécois et d’un fardeau fiscal supplémentaire pour les contribuables», a conclu M. Auger.

Même si beaucoup de questions restent en suspens, les étudiantes et étudiants se sont inscrits dans le dialogue et ont réussi à se faire entendre avec la communauté universitaire. La TaCEQ compte approfondir le débat autour des orientations de notre système d’éducation : ce Sommet n’est qu’un premier pas dans notre démarche.

 

Pages :12345678»

Suivez-nous sur Facebook!